Les résidences secondaires n’ont pas le droit de CITE
27/02/2017

Thumbnail [16x6]

Les travaux de rénovation énergétique ne peuvent bénéficier d'un coup de pouce fiscal lorsqu'ils sont réalisés dans une résidence secondaire ou dans un bien donné en location. Seule la résidence principale de la personne engageant les dépenses entre dans le champ d'application du crédit d'impôt transition énergétique (CITE). Le Gouvernement rappelle que c'est d'ailleurs sa cible prioritaire, les résidences secondaires représentant moins de 10 % du parc de logements et les biens locatifs moins de 23 % des ménages. Le propriétaire bailleur ou d'un bien secondaire qui souhaite réaliser des travaux peut toutefois bénéficier d'une TVA à taux réduit (5,5 %).

Autres articles

Travaux et CITE, mode d’emploi

L'administration fiscale apporte des précisions sur le crédit d'impôt pour la transition énergétique en vigueur jusqu'au 31 décembre 2017.

Majoration de taxe d’habitation : les personnes morales sont-elles concernées ?

La majoration de taxe d'habitation pour les résidences secondaires s’applique aux personnes morales.

Quand l’investissement locatif est subordonné à une vraie recherche de locataire

Dans le cadre d’un investissement locatif subordonné à une location, en cas de départ du locataire, tout doit avoir été fait pour relouer le bien.